fbpx

Des fans d’Harry Potter vanda­lisent un dolmen vieux de 4000 ans

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 22 novembre 2016

megalithic-tombCrédits : DR En Espagne, dans la ville indus­trielle de Vigo, en Galice, une pierre tombale vanda­li­sée a été décou­verte. La pierre en ques­tion est en fait un dolmen antique, sur lequel on peut désor­mais lire l’ins­crip­tion « Always <3 » précé­dée du sigle des Reliques de la Mort, qui fait direc­te­ment réfé­rence à l’uni­vers d’Harry Potter. Les Reliques de la Mort, issues du dernier roman de la saga Harry Potter, symbo­lisent trois arte­facts magiques de la mort : une manière de lui échap­per (avec la cape d’in­vi­si­bi­lité), une pierre pour rame­ner les morts à la vie (la Pierre de Résur­rec­tion) et la baguette la plus puis­sante jamais fabriquée (la Baguette de Sureau). Le maire de la ville, Oscar Domin­guez, ne s’est visi­ble­ment pas trop inquiété du graf­fiti puisqu’il a carré­ment avancé que J.K Rowling pouvait être passée par là pour offrir un coup de pub au spin-off de la saga Harry Potter, sorti le 16 novembre au cinéma : Les Animaux Fantas­tiques. D’après le site The Oliver Press, le dolmen est une des attrac­tions touris­tiques les plus impor­tantes de la ville. Vieux de plus de 4000 ans, il pour­rait avoir été placé là durant l’âge de Pierre. Lorsque des tombes et struc­tures de ce genre ont été construites en Espagne, en Europe et partout ailleurs dans le monde, le langage écrit n’exis­tait pas. La plupart des archéo­logues s’ac­cordent donc à dire que leur unique but était de servir de tombes. L’été dernier, l’Unesco a classé tous les dolmens d’An­tequera, une région espa­gnole, au patri­moine mondiale. Seul le temps et les éléments pour­ront désor­mais dégra­der progres­si­ve­ment les graf­fi­tis lisibles sur la pierre antique, jusqu’à parve­nir peut-être à les faire dispa­raitre tota­le­ment. Sources : The Olive Press Les plus grands magi­ciens se rassemblent chaque été à Colon, Michi­gan. Que reste-t-il de l’art de l’illu­sion à l’ère de la haute tech­no­lo­gie ? couv-news-vandalisme-potter