Des « fantômes » envahissent une église abandonnée en République tchèque

par   Antoine Coste Dombre   | 13/12/2016

eglise8

Crédit :iridiumetric/imgur

Depuis près de 50 ans, l’église Saint Georges du village de Lukova, en République tchèque, est laissée à l’abandon. L’église du XIVe siècle a été utilisée en 1968 pour la dernière fois. Alors qu’un service funéraire était en cours à l’intérieur du bâtiment, le plafond et une partie du toit se sont effondrés. Tout le monde s’est enfui en courant à l’extérieur de l’édifice. Les habitants, terrifiés, ont pris cet événement comme un signe de mauvaise augure et ne se sont plus aventurés à l’intérieur. L’église est tombée en ruine petit à petit alors que les prêches étaient réalisés à l’extérieur. Tous les objets de valeurs ont été dérobés : les peintures, les statues, la cloche et l’horloge.

En 2014, Jiří Beránekun professeur du département design et Beaux Arts de l’université de Bohême de l’Ouest, a demandé à chacun de ses étudiants de trouver une église afin d’y réaliser une œuvre. Jakub Hadrava savait exactement où trouver une église abandonnée et quasiment intacte.

eglise2

Crédit : Schattenlicht

eglise3

Jakub a pris contact avec Petr Koukl, un habitant du village, qui l’a aidé dans son projet. Le toit de l’église était endommagé mais l’intérieur de l’édifice était encore en assez bon état pour que le projet artistique de Jakub puisse y prendre place. L’étudiant a construit plus de dix statues de fantômes encapuchonnés à taille humaine, pour les répartir dans toute l’église. Pour que ses fantômes soient réalistes, Jakub a demandé l’aide de plusieurs de ces collègues. « J’ai fait des moules en plâtre à partir de modèles, en l’occurrence des étudiants de ma classe », explique-t-il. « Il a fallu les recouvrir d’une protection en plastique et d’un imperméable pour protéger leur peau. Une statue me demandait, avec de la chance, une demi-heure de travail. »

Les installations de Jakub Hadrava ont énormément attiré l’attention et de nombreuses personnes sont venues du monde entier pour les voir et les photographier. Un projet Kickstarter a également été lancé et Petr Koukl a rassemblé assez d’argent pour faire réparer le toit. Il espère maintenant faire retrouver à l’église son lustre d’antan.

eglise1

eglise4

Crédit : Schattenlicht

eglise5

Crédit : Tobias Neubert

eglise6

Crédit : Dennis Eads

eglise7

Crédit : Peter Frank

Source : Czech.cz