fbpx

Des milliers de pois­sons-pénis s’échouent sur une plage cali­for­nienne

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 13 décembre 2019
Crédits : Kate Montana

Le 6 décembre dernier, David Ford était parti marcher le long de la plage de Drakes, au nord de San Fran­cisco. Une tempête avait frappé la côte il y a peu et soudain, il a remarqué que des goélands faisaient un festin sur le sable. Des milliers de pois­sons pas comme les autres étaient échoués là : ils avaient une forme de pénis.

Ford n’avait aucune idée de ce qu’il était en train d’ob­ser­ver. « J’ai marché pendant une demi-heure et il y en avait partout », a-t-il expliqué à Mother­board. « Il y avait des goélands alignés sur la plage qui en avaient mangé telle­ment qu’elles pouvaient à peine tenir debout. » Décon­certé, Ford a appelé un biolo­giste de Bay Nature pour lui faire part de son étrange décou­verte.

Crédits : David Ford

Rosé et long de 15 cm envi­ron, avec une étrange protu­bé­rance à la pointe, il porte le nom d’Urechis caupo, ou fami­liè­re­ment pois­son-pénis, et c’est un mets très prisé en Chine, en Corée du Sud et au Japon. Mais il arrive aussi qu’il s’échouent sur les plages de la côte Ouest améri­caine après de fortes tempêtes.

Les vents étaient si violents qu’ils ont provoqué une forte houle qui a elle-même soulevé le sable, où vivent ces vers marins. Cette plage jonchée de dépouilles de pois­sons-pénis fait le bonheur des goélands, mais les auto­ri­tés vont prochai­ne­ment orga­ni­ser un impor­tant travail de nettoyage pour rendre à la plage de Drakes sont aspect initial.

Source : Mother­board

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus de mystère