Elle affirme que sa fille adop­tive de 6 ans était une naine psycho­pathe de 22 ans

par   Adrien Gingold   | 24 septembre 2019

En 2010, Michael et Kris­tine Barnett ont adopté une petite fille. Ce couple améri­cain désor­mais divorcé est actuel­le­ment pour­suivi en justice pour l’avoir aban­don­née. Mais la mère crie à l’es­croque­rie. Selon elle, la petite Nata­lia n’avait pas six ans comme elle le préten­dait : il s’agis­sait d’une naine qui se faisait passer pour une enfant ukrai­nienne, relayait le Washing­ton Post le 17 septembre.

Ce n’est pas tout. Nata­lia aurait tenté de pous­ser sa mère adop­tive contre une clôture élec­trique, versé de la javel dans son café et enfin menacé de les poignar­der elle et son ex-époux, Michael, dans leur sommeil. Kris­tine était convain­cue d’avoir affaire à une naine doublée d’une socio­pathe. En 2010, elle a présenté Nata­lia à un méde­cin qui évaluait son âge à 8 ans. Deux ans plus tard, une analyse sque­let­tique a conclu qu’elle avait en fait 11 ans.

Le couple a alors demandé auprès de l’état civil le chan­ge­ment de la date de nais­sance de l’en­fant. Ils ont indiqué qu’elle avait 22 ans… puis ont aban­donné Nata­lia dans un appar­te­ment de Lafayette, dans l’In­diana. Les Barnett ont démé­nagé de leur côté au Canada, en prenant soin de couper tout contact.

À en croire le Washing­ton Post, Michael livre une autre version : sa fille adop­tive était bien mineure quand il est parti et c’est Kris­tine qui lui a ordonné, au cas où quelqu’un lui deman­de­rait son âge, de dire qu’elle avait 22 ans. À en croire la chaîne WISH-TV, Nata­lia a été expul­sée du loge­ment en mai 2014 faute de pouvoir payer le loyer. Quatre mois plus tard, ses parents, fraî­che­ment sépa­rés, ont été rattra­pés par la justice. 

D’après Kris­tine Barnett, des examens dentaires pratiqués sur Nata­lia auraient permis d’éta­blir qu’elle avait menti sur son âge véri­table : « Nata­lia était une femme : elle avait ses mens­trua­tions et des dents d’adulte. Elle n’a jamais grandi, alors que même les enfants atteints de nanisme pour­suivent leur crois­sance », explique-t-elle à la presse. Michael doit être entendu par la justice ce 24 septembre. Nata­lia, elle, n’a pas été inter­ro­gée.

Source : Washing­ton Post / Daily Mail

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de mystère