« Fati­gué de manger de la chair humaine », ce canni­bale s’est rendu tout seul à la police

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 17 décembre 2018

Nino Mbatha, 33 ans, a été condamné à perpé­tuité le 11 décembre 2018, en Afrique du Sud. Le juge Peter Olsen a estimé que l’homme et son complice, 
Lungi­sani Magu­bane, étaient coupable du « crime le plus haineux » imagi­nable, rapporte le Guar­dian. Tous les deux ont assas­siné Zanele Hlat­sh­wayo, une jeune femme de 24 ans, avant de manger certaines parties de son corps. 

L’his­toire a été révé­lée en août 2017, après que Nino Mbatha s’est lui-même rendu dans un commis­sa­riat de la ville d’Est­court, tenant un sac à la main. Le jeune homme a alors expliqué qu’il était « fati­gué de manger de la chair humaine », et que le sac conte­nait les restes de sa victime : une jambe et un bras. 

Persua­dés que Nino Mbatha souf­fraient de démence, les poli­ciers ne l’ont pas cru pas immé­dia­te­ment, mais l’ont accom­pa­gné dans une maison où ils ont décou­vert d’autres restes de la victime. Le « guéris­seur » et son complice ont notam­ment été condam­nés pour « posses­sion et recel de tissus humains, et muti­la­tion ». En Afrique du Sud, le canni­ba­lisme ne fait en effet l’objet d’au­cune régle­men­ta­tion ferme.

Sources : The Guar­dian / ABC News

Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus de monde