fbpx

Ils découvrent 72 sque­lettes d’une ancienne civi­li­sa­tion grâce à un drone

par   Nicolas Pujos   | 10 mars 2020

Trois archéo­logues amateurs des Cana­ries, un archi­pel espa­gnol situé au large du Sahara occi­den­tal, ont décou­vert des tas d’os­se­ments grâce à un drone. Il y avait les sque­lettes de 72 personnes, prin­ci­pa­le­ment des enfants appar­te­nant à la civi­li­sa­tion guanche, la première a avoir peuplé les îles Cana­ries.

Selon un article du New York Post paru le 24 février, les os de 62 enfants et 10 adultes ont été retrou­vés dans le ravin de Guaya­deque, une zone très diffi­cile d’ac­cès. Ils datent de 800 à 1000 après Jésus Christ.

Cette décou­verte raris­sime suscite l’en­thou­siasme de l’ar­chéo­logue Véro­nica Alberto. « Il existe de nombreuses grottes funé­raires aux Cana­ries, mais pas beau­coup comme celle-ci », précise-t-elle. « La décou­verte des os de nouveau-nés est impor­tante. » Alors que 1 200 sites archéo­lo­giques sont réper­to­riés sur l’ar­chi­pel, c’est la première fois que des osse­ments d’en­fants sont mis au jour dans une grotte.

Les archéo­logues amateurs Ayose Himar Gonza­lez, Jonay Garcia et Jesus Diaz ont piloté le drone qui a permis cette décou­verte. « C’est dans un endroit très diffi­cile d’ac­cès », indique le premier. « Il faut gravir une falaise pour atteindre le site. Les gens pensaient que les photos étaient fausses à cause de tous les os décou­verts là-bas ! »

Selon un projet archéo­lo­gique lancé en 2017, que vient complé­ter cette décou­verte, les guanche étaient proba­ble­ment origi­naires d’Afrique du Nord. Les histo­riens datent l’ex­tinc­tion de leur civi­li­sa­tion à l’ar­ri­vée des Espa­gnols aux alen­tours de 1400.

Les archéo­logues ont égale­ment décou­vert des linceuls funé­raires en fibres végé­tales et en peau d’ani­mal, qui leur font penser que les rites funé­raires étaient ici semblables à ceux d’autres civi­li­sa­tions pré-hispa­niques. « La grotte doit être fermée et préser­vée avec les osse­ments lais­sés là pour respec­ter le site. Nous avons décidé de la signa­ler parce que nous voulons que les auto­ri­tés locales la préservent et la respectent », a expliqué Gonza­lez.

Source : New York Post

Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
udemy paid course free download

PLUS DE SCIENCE