La Chine et la Russie ont mené des expé­riences pour modi­fier l’at­mo­sphère de l’Eu­rope

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 20 décembre 2018
Le satel­lite chinois Zhan­gheng 1

Une série d’ex­pé­riences menées conjoin­te­ment en juin 2018 par la Chine et la Russie fait froid dans le dos. Des scien­ti­fiques ont en effet émis des ondes radio à haute fréquence pour mani­pu­ler l’io­no­sphère, depuis l’ins­tal­la­tion de chauf­fage iono­sphé­rique SURA, à l’est de Moscou. Pendant ce temps, le satel­lite chinois Zhan­gheng 1 mesu­rait les consé­quences d’une telle modi­fi­ca­tion. C’est aujourd’­hui l’ap­pli­ca­tion mili­taire de la tech­no­lo­gie déve­lop­pée par les deux pays qui préoc­cupe les obser­va­teurs. L’une de leurs cinq expé­riences, dont les résul­tats ont été publiés le 10 décembre 2018, a modi­fié une couche de 127 000 km² de l’at­mo­sphère, au-dessus de l’Eu­rope. 

Dans cette zone modi­fiée, le nombre parti­cules subato­miques char­gées néga­ti­ve­ment était dix fois plus élevé que dans les régions envi­ron­nantes. Si ces expé­riences alarment, c’est parce que l’io­no­sphère et le plasma qui la consti­tue jouent un rôle crucial dans les commu­ni­ca­tions par radio. En pertur­bant ainsi les parti­cules char­gées qui composent cette couche supé­rieure de l’at­mo­sphère, des gouver­ne­ments pour­raient à terme renfor­cer ou bloquer les signaux radio longue portée. 

« Nous ne jouons pas à Dieu », a cepen­dant assuré un scien­ti­fique chinois au South China Morning Post, qui a témoi­gné de manière anonyme pour assu­rer que la recherche était pure­ment scien­ti­fique et qu’elle n’avait eu aucune consé­quence durable sur l’at­mo­sphère. « Nous ne sommes pas le seul pays à faire équipe avec les Russes. D’autres pays ont fait des choses simi­laires », a-t-il justi­fié, sans être plus clair.

Source : South China Morning Post

Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
udemy course download free

PLUS DE SCIENCE