fbpx

La glace du Groen­land fond 7 fois plus vite que dans les années 1990

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 11 décembre 2019
Crédits : Alexan­der Hafe­mann

Une colla­bo­ra­tion entre 96 scien­ti­fiques spécia­li­sé·e·s dans les études polaires a permis de révé­ler la situa­tion critique dans laquelle se trouve l’in­land­sis du Groen­land, cette immense calotte glaciaire. Publiés le 10 décembre dans la revue Nature, leurs résul­tats suggèrent que la glace du Groen­land a fondu sept fois plus rapi­de­ment lors de la décen­nie qui se termine que dans les années 1990, rapporte The Guar­dian.

En se basant notam­ment sur des rele­vés satel­li­taires, les cher­cheurs·euses ont pu déter­mi­ner que l’in­land­sis du Groen­land – deuxième plus grande masse de glace sur la planète après l’in­land­sis de l’An­tar­c­tique – est passé d’une fonte de 33 milliards de tonnes de glace par an dans les années 1990 à 254 milliards au cours de la dernière décen­nie. Depuis 1992, la calotte glaciaire du Groen­land a perdu 3 800 milliards de tonnes de glace, à cause de la hausse de la tempé­ra­ture des océans sous les glaciers et de l’aug­men­ta­tion des tempé­ra­tures ambiantes, menaçant ainsi la vie de millions de personnes.

Car cette étude pointe égale­ment une augmen­ta­tion du niveau de la mer encore plus pessi­miste qu’un scéna­rio publié en 2013 par le Groupe d’ex­perts inter­gou­ver­ne­men­tal sur l’évo­lu­tion du climat (Giec), qui disait que le niveau des mers monte­rait de 60 cm d’ici 2100. Dans la présente étude, les scien­ti­fiques prévoient même que cette éléva­tion ferait 7 cm de plus, ce qui expo­se­rait 400 millions de personnes chaque année à des risques d’inon­da­tion.

« Autour du globe, un seul centi­mètre d’élé­va­tion du niveau de la mer entraîne pour 6 millions de personnes des inon­da­tions annuelles saison­nières », a rappelé Andrew Shepherd, profes­seur à l’uni­ver­sité de Leeds, qui a co-dirigé l’étude.

Source : The Guar­dian

PLUS DE SCIENCE