fbpx

La première arme de l’US Space Force est un brouilleur de satel­lites

par   Denis Hadzovic   | 24 avril 2020

En déve­lop­pe­ment depuis 2004, un brouilleur de satel­lites ultra-perfec­tionné devient offi­ciel­le­ment la première arme de l’US Space Force, rappor­tait le site spécia­lisé Inte­res­ting Engi­nee­ring jeudi 23 avril.

Le Space and Missile Systems Center (SMC) améri­cain l’a annoncé sur son compte Twit­ter plus tôt ce mois-ci : l’US Space Force, nouvelle divi­sion de la Défense améri­caine créée par Donald Trump en mars 2018, a reçu sa première arme desti­née à brouiller les commu­ni­ca­tions satel­lites.

 

Ce Coun­ter Commu­ni­ca­tions System Block 10.2 est donc capable de couper provi­soi­re­ment les commu­ni­ca­tions des autres satel­lites depuis le sol, les rendant ainsi tempo­rai­re­ment inutiles. Cet appa­reil repré­sente une menace consi­dé­rable pour les armées du monde qui pour­raient se retrou­ver dans l’in­ca­pa­cité de commu­niquer sans l’ap­pui de leurs satel­lites. Pire encore, les alertes aux missiles pour­raient être désac­ti­vées, expo­sant ainsi n’im­porte quel pays à une attaque dévas­ta­trice.

Il exis­te­rait 13 autres systèmes simi­laires en service dans le monde, les États-Unis n’en ont donc pas la primeur. L’ar­mée russe possé­de­rait ainsi un système Kras­sou­kha-4 aux proprié­tés simi­laires depuis 2013.

Source : Inte­res­ting Engi­nee­ring

Plus de turfu