fbpx

L’ar­tiste qui trolle 50 Cent avec ses graffs s’est fait tabas­ser

par   Valentin Trawicki   | 21 mai 2020

Le street artiste austra­lien Lush­sux, qui, depuis quelques temps, trol­lait 50 Cent avec des fresques murales en insé­rant son visage sur celui d’autres person­na­li­tés, a été agressé physique­ment, proba­ble­ment à cause d’une paro­die de trop, rapporte Complex.

Ce mardi, Lush­sux a partagé un album sur Insta­gram. La première image est un screen­shot d’un post du rappeur qui, sous un portrait de lui mixé avec Mike Tyson réalisé par Lush­sux, fulmine : « Ce mec a besoin de se faire botter le cul comme il faut, il n’ar­rête pas ses conne­ries. »

View this post on Insta­gram

50 seems to want some more walls? Unfor­tu­na­tely some 6 or 7 smoo­the­brains at one time on the street already put me in hospi­tal already this month because of this shit. I dont like to bring up all the bad stuff I have to deal with just to paint some ha ha funny you laugh now images on walls but I guess now is a chance. I constantly have to unwillin­gly fight people ( among other insane shit you would not believe even if I told you ) on the street who for whate­ver cooked reason seem to feel the need to come up to me at a wall and start trouble. It’s tire­some, but it will not ever stop me doing what 99.8% of what everyone else seems to for the most part get a hearty chuckle out of, because they aren’t socio­pa­thic pieces of shit.

A post shared by lush­sux (@lush­sux) on

Sur le slide suivant, l’ar­tiste semble être allongé sur un lit d’hô­pi­tal, près d’un oreiller ensan­glanté. « 50 a l’air de vouloir d’autres fresques ? Malheu­reu­se­ment, 6 ou 7 demeu­rés dans la rue m’ont déjà envoyé à l’hô­pi­tal ce mois-ci à cause de ces conne­ries… » a-t-il écrit. Car évidem­ment, le rappeur postant inces­sam­ment ses graffs sur son feed, il est clair qu’il s’agit d’iro­nie et qu’il n’est pas vrai­ment agacé par l’ar­tiste.

Source : Complex

Plus de monde