fbpx

Le cham­pion du monde de go prend sa retraite parce qu’Al­phaGo est invin­cible

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 28 novembre 2019
Crédits : Go Game Videos

À la fin des années 2000, Lee Se-dol était le numéro un mondial des joueurs·euses de go et il prédi­sait sa victoire à venir sur le système AlphaGo de DeepMind, société spécia­li­sée dans l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle (IA) et filiale de Google. Mais au fil des années, le cham­pion sud-coréen a accu­mulé les défaites contre l’IA, si bien que l’agence de presse Yonhap a révélé le 27 novembre qu’il jetait l’éponge et qu’il prenait sa retraite profes­sion­nelle.

« Avec l’ar­ri­vée de l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle dans le jeu de go, j’ai réalisé que je ne suis plus au sommet, bien que je sois devenu numéro un au prix d’in­croyables efforts », raconte Lee Se-dol. « Même en tant que numéro un, il y a une entité que je ne peux pas vaincre. » À ce jour, le joueur désor­mais retraité reste le seul être humain à avoir réussi à battre AlphaGo, lors d’un match histo­rique en 2016. Mais hormis cet événe­ment, l’IA a gagné tous ses matchs ; l’élève a dépassé le maître, qui s’est d’ailleurs empressé de présen­ter ses excuses au public sud-coréen.

S’il s’agit d’une perte énorme pour la commu­nauté inter­na­tio­nale de joueurs·euses, c’est une réus­site pour les déve­lop­peurs·euses d’Al­phaGo. L’IA avait déjà été reti­rée des compé­ti­tions en 2017, après avoir battu à plate couture le jeune prodige de go Ke Jie à l’oc­ca­sion du sommet Future of Go en Chine. La même année, DeepMind a créé une variante d’Al­phaGo, AlphaZero, pour tenter de rendre son intel­li­gence arti­fi­cielle plus géné­ra­liste. Inutile de dire qu’Al­phaZero surpasse de loin AlphaGo, pour le plus grand malheur des joueurs·euses comme Lee Se-dol. Il attri­bue désor­mais sa seule victoire à un bug du programme.

Source : Yonhap

Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
download udemy paid course for free

Plus de turfu