Les incendies qui font rage en Californie ont paré le ciel d’une teinte orange apocalyptique, nous informait ABC News le 9 septembre. Il ressemble d’ores et déjà à celui de Blade Runner 2049, qui décrit un futur dystopique dans l’État de la côte Ouest des États-Unis.

Dans certaines parties de la baie de San Francisco, les habitants ont même constaté des pluies de cendres pour compléter le tableau de fin du monde. D’après certains météorologistes, ils pourraient ne pas voir le soleil pendant plusieurs jours, et les autorités sanitaires leur recommandent de rester chez eux avec les portes et fenêtres fermées pour ne pas respirer l’air vicié.

Dans l’État voisin de l’Oregon, des milliers de personnes ont déjà été évacuées pour échapper aux flammes qui avalent le paysage à une vitesse effrayante, aidées par des vents forts. « Nous ne savons pas exactement pourquoi il y a tant d’incendies », reconnaît Doug Grafe, responsable de la protection incendie du Département des Forêts de l’Oregon.

Crédits : Warner Bros.

Cependant, la combinaison du vent, de fortes chaleurs et du climat le plus sec constaté en plusieurs décennies pourrait expliquer ces conséquences catastrophiques. « L’alignement de tous ces facteurs est idéal pour donner lieu à des incendies destructeurs, et c’est exactement ce qu’il se passe », souligne Doug Grafe.

Et les températures ne cessent d’augmenter. Los Angeles a enregistré le 7 septembre sa température la plus élevée de l’histoire, avec près de 50°C à Woodland Hills, un quartier de l’ouest de la ville. La situation devrait encore s’aggraver dans les prochains jours.

Source : ABC News