Crédits : Shimizu

Un bouquet de nénuphars géants va bientôt fleurir au large du Japon. Ces villes flottantes sont développées par l’entreprise nippone Shimizu dans le cadre du projet « Green Float », rapportait Le Monde le 13 juin 2019. Elles doivent répondre aux défis environnemental et démographique posés à l’archipel.

Depuis 2008, le géant de la construction se concentre sur le potentiel des vastes étendues maritimes, qui couvrent 70 % de la surface de notre planète. Les différents îlots pourraient accueillir entre 10 000 et 50 000 habitants et formeraient une « unité » où vivraient jusqu’à un million de personnes. L’ensemble fonctionnera avec des énergies renouvelables et ne devrait produire aucun déchet.

« Ces dernières années, nous avons investi entre 200 millions et 300 millions de yens (entre 1,6 million et 2,5 millions d’euros) dans ce projet, notamment pour les essais de technologies Float, la méthode de construction et les coûts », explique Masaki Takeuchi, architecte et responsable du projet. Shimizu envisage de terminer une de ses premières villes, appelée Green Float II, d’ici à 2030. Une seconde, Mega Float, est prévue pour 2050.

Source : Le Monde