fbpx

Les comptes Twit­ter d’Elon Musk, Barack Obama et Apple ont été pira­tés

par   Ulyces   | 16 juillet 2020

Les comptes Twit­ter ne nombreuses person­na­li­tés et grandes entre­prises, dont ceux d’Elon Musk, Barack Obama, Bill Gates, Kanye West, Jeff Bezos, Joe Biden ou encore Apple, ont été pira­tés dans la nuit du 15 juillet dans un des hacks les plus auda­cieux de ces dernières années, rapporte The Verge.

Capture d’écran Twit­ter

« Je donne à ma commu­nauté en raison du Covid-19 ! Pour tous les bitcoins envoyés à l’adresse indiquée ci-dessous, vous rece­vrez le double de la mise. Si vous m’en­voyez 1 000 dollars, je vous renver­rai 2 000 dollars ! » pouvait-on lire sur tous les comptes hackés. En prenant les commandes, le(s) pirate(s) a demandé aux millions d’abon­nés de chacun de ces comptes d’en­voyer des dons en cryop­to­mon­naie à une adresse indiquée dans le tweet, dans le cadre d’une offre (menson­gère) valable pendant 30 minutes.

Capture d’écran Twit­ter

Si Twit­ter s’est rapi­de­ment rendu compte du problème, on ne sait pas pour le moment quelle est son ampleur exacte et combien de personnes sont tombées dans le panneau. Il y a quelques heures, Twit­ter a annoncé que les comptes « compro­mis » ont été tempo­rai­re­ment suspen­dus, et qu’ils seraient remis en ligne une fois la plate­forme de nouveau sécu­ri­sée. Le pira­tage a ciblé des outils utili­sés en interne par les employés de la forme afin d’avoir accès à ces comptes de marques et person­na­li­tés.

Capture d’écran Twit­ter

Il s’agit de la première occur­rence d’un pira­tage à grande échelle dans l’his­toire de la plate­forme. « Dure jour­née pour nous chez Twit­ter », a posté son PDG Jack Dorsey. « Nous sommes terri­ble­ment déso­lés de ce qui s’est passé. Nous sommes en train d’ana­ly­ser la situa­tion et nous vous dirons tout dès que nous compren­drons clai­re­ment ce qui s’est passé. Cœur sur nos collègues qui travaillent dur pour arran­ger les choses. »

https://twit­ter.com/jack/status/1283571658339397632?s=20

Source : The Verge

Plus de monde