Les meurtres ont augmenté d’un tiers au Mexique depuis l’ex­tra­di­tion d’El Chapo

par   Ulyces   | 24 février 2017

Les auto­ri­tés mexi­caines avaient prévu une hausse de la crimi­na­lité après l’ex­tra­di­tion du boss du cartel de Sina­loa, Joaquín « El Chapo » Guzmán, vers les États-Unis le 19 janvier dernier. Elles avaient raison : les chiffres offi­ciels du gouver­ne­ment mexi­cain montrent que les homi­cides étaient plus nombreux d’un tiers en janvier 2017 comparé à la même période en 2016. Dans les États de Baja Cali­for­nia, Chihua­hua et Sina­loa – d’où est origi­naire El Chapo –, le taux d’ho­mi­cide a grimpé de 50 %. Les Forces de sécu­rité fédé­rales ainsi que la Gendar­me­rie mexi­caine – une unité d’élite créée en 2014 – ont pour mission de résor­ber ce pic de violence, mais jusqu’à présent, leur succès est modéré et certaines sources font état de « dysfonc­tion­ne­ments internes » liés à la corrup­tion. Sur 4 546 gendarmes, 79 % ont été rééva­lués jusqu’à présent. Les résul­tats sont déplo­rables : seuls 16 % auraient réussi le test et seraient jugés « dignes de confiance ». 81,8 % des candi­dats ont tota­le­ment échoué. La Gendar­me­rie natio­nale ne serait ainsi pas capable d’as­su­rer la sécu­rité des citoyens mexi­cains. Ses jeunes recrues préfé­re­raient visi­ble­ment colla­bo­rer avec les cartels… Source : Mexico News Daily

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy course