fbpx

Les rats se tournent vers le canni­ba­lisme pour survivre pendant la pandé­mie

par   Denis Hadzovic   | 15 avril 2020

Les rats des villes sont passés en mode survie après que les commerces ont fermé leurs portes pour faire face au Covid-19, annonçait NBC News mardi 14 avril. Selon les scien­ti­fiques, la situa­tion les poussent irré­mé­dia­ble­ment vers le canni­ba­lisme, les guerres de terri­toire et l’in­fan­ti­cide.

Aux États-Unis, la ferme­ture des restau­rants a privé les rats des zones urbaines de leur prin­ci­pale source de nour­ri­ture. On imagine qu’il en est de même à Paris. Ces derniers, victimes colla­té­rales de la pandé­mie, se font aujourd’­hui la guerre et ont même recours au canni­ba­lisme pour survivre.

Une guerre qui s’ap­pa­rente à celles des êtres humains, selon Bobby Corri­gan, spécia­liste des rongeurs en milieu urbain. Inter­rogé par NBC News, il affirme que le compor­te­ment auquel la situa­tion pousse les rats est le même que « celui qu’on a pu voir dans l’his­toire de l’hu­ma­nité ». Les rongeurs forme­raient ainsi de véri­tables « armées » se battant à mort pour conqué­rir les terri­toires d’une ville comme La Nouvelle-Orléans.

« Ce sont des mammi­fères, tout comme nous, et lorsque vous avez faim, vous n’agis­sez plus de la même manière », ajoute le spécia­liste. Une vidéo deve­nue virale, filmée à La Nouvelle-Orléans, montre une rue enva­hie de rats, à la recherche de nour­ri­ture. « Les rats sont faits pour sentir les molé­cules liées à la nour­ri­ture », explique le cher­cheur. « Ils les suivent à la trace comme des missiles à tête cher­cheu­se… jusqu’à abou­tir à leur source. » Ne vous éton­nez donc pas si vous en voyez rôder près de chez vous.

Source : NBC News

Plus de monde