fbpx

L’océan devient si acide qu’il dissout les cara­paces des crabes

par   Arthur Scheuer   | 1 février 2020

Selon une étude finan­cée par l’Agence améri­caine d’ob­ser­va­tion océa­nique et atmo­sphé­rique, le niveau d’aci­dité des océans augmen­te­rait au point de dissoudre les cara­paces des crabes, révé­lait l’agence le 23 janvier.

Une équipe de scien­ti­fiques inter­na­tio­naux a mis en évidence les consé­quences de l’aug­men­ta­tion de dioxyde de carbone dans l’at­mo­sphère – et par consé­quent dans les océans, qui l’ab­sorbent – sur une variété de crabes. Ces derniers se sont basés sur les échan­tillons de crabes de Dunge­ness, que l’on trouve sur la côte ouest des États-Unis.

Les cher­cheurs ont décou­vert que certains crabes avaient vu leur aspect et leurs capa­ci­tés modi­fiés. Les poils qui leur servent de récep­tacle senso­riel avaient disparu, ce qui les gênait consi­dé­ra­ble­ment pour la navi­ga­tion. La taille réduite de certains crabes ou encore le fait que leur cara­pace soit endom­ma­gée sont certaines des consé­quences directes décou­vertes par les cher­cheurs.

En plus d’un impact impor­tant sur l’éco­sys­tème, l’aug­men­ta­tion de l’aci­dité dans les océans pour­rait égale­ment nuire au déve­lop­pe­ment de l’es­pèce. « Les larves de crabe ont besoin d’uti­li­ser plus d’éner­gie pour répa­rer leurs cara­paces. Elles sont par consé­quent plus petites. Dès lors, leur pour­cen­tage de chance d’at­teindre l’âge adulte dimi­nuera proba­ble­ment sur le long terme », a déclaré la cher­cheuse Nina Bednar­sek. Et ces crabes ne sont sûre­ment pas les seuls à faire les frais de cette acidi­fi­ca­tion non-natu­relle des océans.

Source : Agence améri­caine d’ob­ser­va­tion océa­nique et atmo­sphé­rique (NOAA)

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
udemy course download free

PLUS DE SCIENCE