L’US Air Force déploie des bombar­diers en Europe pour simu­ler une attaque nucléaire contre la Russie

par   Laura Boudoux   | 3 avril 2019
Crédits : US Air Force

Le 28 mars 2019, l’US Air Force a déployé cinq bombar­diers B-52 pour simu­ler une attaque nucléaire sur le sol russe. Les avions ont été envoyés depuis la base aérienne de Barks­dale, en Loui­siane, vers la base de la Royal Air Force de Fair­ford, au Royaume-Uni, rapporte Busi­ness Insi­der. Les Améri­cains effec­tuent régu­liè­re­ment des missions d’en­traî­ne­ment en colla­bo­ra­tion avec leurs alliés au sein de l’OTAN, pour exer­cer une poli­tique de dissua­sion face à la Russie, qui envoie elle aussi ses bombar­diers en recon­nais­sance.

Crédits : US Air Force

Alors que cinq B-52 étaient déployés, aux côtés de deux chas­seurs norvé­giens F-16, un duo de bombar­diers russes Tu-160 a égale­ment été aperçu dans le ciel. L’US Air Force possède actuel­le­ment six B-52 en Europe, et la Russie dénonce des exer­cices suscep­tibles de nuire à la sécu­rité et à la stabi­lité de la région. De son côté, l’ar­mée améri­caine assure que cette colla­bo­ra­tion avec l’OTAN « démontre l’en­ga­ge­ment améri­cain auprès de ses alliés, à travers le déploie­ment global des forces mili­taires ».

Crédits : US Air Force

La Russie conti­nue donc de venir à la rencontre des bombar­diers B-52 qui s’en­traînent en Europe, pendant que les pays de l’OTAN envoient leurs chas­seurs à la rencontre des bombar­diers russes. Un balai aérien passif-agres­sif qui ressemble pour certains obser­va­teurs à ceux de la guerre froide, même si les forces aériennes améri­caines en Europe ont assuré que les inter­ac­tions avec les avions russes avaient été « très profes­sion­nelles ». Mais leur métier, c’est la guerre.

Sources : Busi­ness Insi­der

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free download udemy course

Plus de monde