Pendant ce temps-là au Brésil, il « pleut » des arai­gnées

par   Ulyces   | 12 janvier 2019
Crédits : Ceci­lia Juninho Fonseca/Face­book

Dans le sud-est du Brésil, l’été a apporté avec lui des touristes à huit pattes. Les habi­tants de l’État du Minas Gerais ont ainsi assisté à une scène à téta­ni­ser les arach­no­phobes en ce début du mois de janvier : dans les campagnes, les cieux sont remplis de centaines d’arai­gnées, qui tour­noient dans l’air accro­chées à des toiles invi­sibles. Un phéno­mène assez courant dans la région d’après les scien­ti­fiques inter­ro­gés par le Guar­dian, lorsqu’il fait chaud et humide.

Publiée par Ceci­lia Juninho Fonseca sur Vendredi 4 janvier 2019

João Pedro Marti­nelli Fonseca, qui a filmé les images les plus parta­gées sur les réseaux sociaux, était en route avec sa famille pour rendre visite à ses grands-parents, dans leur ferme d’Espí­rito Santo do Dourado, un village situé à envi­ron 250 km au nord-est de São Paulo, lorsqu’il s’est aperçu que le ciel était couvert de points noirs… des centaines d’arai­gnées accro­chées à des fils invi­sibles.

Le biolo­giste Adal­berto dos Santos explique qu’il s’agit là d’une immense toile de Para­wixia bistriata, une des rares espèces d’arai­gnées qui chassent en « meute » et tissent une toile dont les fils sont invi­sibles pour l’œil humain. Quand l’air est aussi chaud et humide qu’il l’est en ce moment dans cette partie du Brésil, la fine toile s’en­volent de la végé­ta­tion pour rester en suspen­sion dans le vide. Si leur venin n’est pas dange­reux pour les humains, la simple vision de centaines d’arai­gnées dans le ciel suffira à mettre certains d’entre nous en PLS.

Source : The Guar­dian

Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de mystère