Crédits : Cecilia Juninho Fonseca/Facebook

Dans le sud-est du Brésil, l’été a apporté avec lui des touristes à huit pattes. Les habitants de l’État du Minas Gerais ont ainsi assisté à une scène à tétaniser les arachnophobes en ce début du mois de janvier : dans les campagnes, les cieux sont remplis de centaines d’araignées, qui tournoient dans l’air accrochées à des toiles invisibles. Un phénomène assez courant dans la région d’après les scientifiques interrogés par le Guardian, lorsqu’il fait chaud et humide.

Publiée par Cecilia Juninho Fonseca sur Vendredi 4 janvier 2019

João Pedro Martinelli Fonseca, qui a filmé les images les plus partagées sur les réseaux sociaux, était en route avec sa famille pour rendre visite à ses grands-parents, dans leur ferme d’Espírito Santo do Dourado, un village situé à environ 250 km au nord-est de São Paulo, lorsqu’il s’est aperçu que le ciel était couvert de points noirs… des centaines d’araignées accrochées à des fils invisibles.

Le biologiste Adalberto dos Santos explique qu’il s’agit là d’une immense toile de Parawixia bistriata, une des rares espèces d’araignées qui chassent en « meute » et tissent une toile dont les fils sont invisibles pour l’œil humain. Quand l’air est aussi chaud et humide qu’il l’est en ce moment dans cette partie du Brésil, la fine toile s’envolent de la végétation pour rester en suspension dans le vide. Si leur venin n’est pas dangereux pour les humains, la simple vision de centaines d’araignées dans le ciel suffira à mettre certains d’entre nous en PLS.

Source : The Guardian