Taylor Swift a eu recours à la recon­nais­sance faciale pour repé­rer ses harce­leurs présents à son concert

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 13 décembre 2018

Crédits : Eva Rinaldi

En mai 2018, au Rose Bowl, en Cali­for­nie, Taylor Swift a fait instal­ler, en plus d’une scène spec­ta­cu­laire pour son concert, un système de recon­nais­sance faciale. La chan­teuse a en effet été la cible de harce­leurs et elle comp­tait ainsi retrou­ver les stal­kers qui l’avaient malme­née par le passé, rapporte le maga­zine Rolling Stone. Le système a donc scanné les visages des fans présents dans la foule, avant de les compa­rer à ceux de ses harce­leurs. 

Le site améri­cain ne précise pas si des matchs ont été fait, permet­tant ainsi d’iden­ti­fier les persé­cu­teurs de Taylor Swift. Quant aux données collec­tées lors du concert, le site affirme qu’elles ont été trans­fé­rées à un poste de commande, à Nash­ville. Les fans n’avaient pas été préve­nus qu’une telle tech­no­lo­gie avait été instal­lée au Rose Bowl, précise le média.

« Toutes les personnes présentes passaient devant et le regar­dait, et le logi­ciel commençait à fonc­tion­ner », a expliqué Mike Downing, le respon­sable de la sécu­rité de Oak View Group, une entre­prise de conseil pour les lieux orga­ni­sant des concerts. Vendredi 7 décembre 2018, un homme a été condamné à 6 mois de prison pour être entré par effrac­tion chez Taylor Swift et avoir dormi dans son lit. 

Sources : Rolling Stone

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
udemy course download free

Plus de turfu