Un homme mange un burger si pimenté qu’il perce un trou dans son œsophage

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 1 avril 2017

Crédit : Wiki­me­dia Commons Manger gras peut nuire à la santé, mais pas toujours pour des raisons calo­riques. Un homme de 47 ans a dû être admis dans un hôpi­tal de San Fran­cisco après avoir mangé un hambur­ger si pimenté qu’il lui a percé un trou dans l’œso­phage, nous apprend le Jour­nal of Emer­gency Medi­cine. Le condi­ment fatal du sand­wich était une purée de Bhut Jolo­kia, un culti­var de piment qui nous vient du nord-est de l’Inde. Consi­déré par le Guin­ness des records comme le piment le plus puis­sant au monde, il ferait passer le wasabi pour du lait de soja. Les consé­quences auraient pu être bien plus graves si les méde­cins n’étaient pas inter­ve­nus. La victime a été diagnos­tiquée d’un syndrome de Boerhaave, une rupture très rare de la paroi œsopha­gienne provoquée par de multiples vomis­se­ments. Les six verres d’eau avalés n’y ont rien changé, la chaleur du piment était beau­coup trop forte. « La rupture a été le résul­tat de vomis­se­ments forcés et de haut-le-cœur, provoqués par la consom­ma­tion du hambur­ger au Bhut Jolo­kia », a expliqué une clini­cienne au Washing­ton Post. L’homme n’a pu recom­men­cer à consom­mer des liquides qu’au 17e jour de son hospi­ta­li­sa­tion, et il est toujours nourri par un tube. Il n’est pas près de remettre la dent sur un piment. Source : The Washing­ton Post

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free online course