fbpx

Une mairie coréenne jette une tonne de déchets sur une plage pour que les écolo­gistes aient quelque chose à ramas­ser

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 3 octobre 2019
Crédits : Brian Yura­sits

Cette année, le World Clean Up Day, plus grande opéra­tion de nettoyage de notre planète, tombait le 21 septembre. À travers le monde, ce mouve­ment global et posi­tif encou­rage les citoyen·­ne·s à ramas­ser des déchets et à lutter contre cette pollu­tion.

Pour celles et ceux qui n’avaient pas de déchets à ramas­ser ce jour-là, Lee Dong-jin, maire du comté de Jindo, en Corée du Sud, a trouvé une solu­tion… discu­table. D’après l’AFP, il a révélé plus tard avoir déversé une tonne de déchets sur une plage pour que les acti­vistes aient de quoi s’oc­cu­per.

La mairie de Jindo s’est appliquée à appor­ter par camion des « déchets côtiers prove­nant des zones voisines » sur une plage imma­cu­lée du sud-ouest de Jindo le 20 septembre. Puis, le lende­main, 600 volon­taires soucieux·euses de l’en­vi­ron­ne­ment se sont présen­té·e·s, prêt·e·s à bour­rer des sacs poubelles, sans se douter de l’opé­ra­tion scan­da­leuse menée par la mairie.

Après les révé­la­tions, les auto­ri­tés se sont confon­dues en excuses, expliquant qu’elles avaient voulu « sensi­bi­li­ser à la gravité des déchets côtiers », alors qu’elles n’en possé­daient pas. Lee Dong-jin a en plus précisé que 100 % des ordures avaient été ramas­sées par les volon­taires, et que cette opéra­tion n’avait causé aucune pollu­tion secon­daire ; le comble de l’ab­surde.

Source : AFP

Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free online course

Plus de monde