« Vous êtes divor­cée » : les femmes saou­diennes rece­vront désor­mais un texto quand leur mari les quitte

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 7 janvier 2019

Il s’agi­rait, d’après le gouver­ne­ment, d’une mesure de protec­tion pour les femmes. En Arabie saou­dite, les femmes seront désor­mais noti­fiées de leur divorce par un simple texto, la nouvelle loi ayant été approu­vée dimanche 6 janvier par le minis­tère de la Justice, rapporte le Time. Le gouver­ne­ment a assuré qu’il s’agis­sait là d’une déci­sion prise pour en finir avec la poli­tique du « divorce secret ».

« Dans de nombreux des pays arabes, les hommes peuvent juste déci­der de divor­cer de leurs épouses. Main­te­nant au moins, les femmes sauront si elles sont divor­cées ou pas », a ainsi expliqué Suad Abu-Dayyeh, consul­tant pour le groupe de défense des droits des femmes, Equa­lity Now. 

La mesure fait pour­tant grin­cer des dents de nombreuses asso­cia­tions, qui pointent du doigt le fait que cette noti­fi­ca­tion par SMS ne protège pas les femmes divor­cées, et ne leur ouvre aucun droit pour rece­voir une pension, ou obte­nir la garde de leurs enfants.

Depuis plusieurs mois, le gouver­ne­ment saou­dien rend public des mesures en faveur de l’éga­lité femmes-hommes, tout en conti­nuant de persé­cu­ter les femmes. En juin 2018, les Saou­diennes étaient ainsi auto­ri­sées pour la première fois depuis des années à conduire, avant d’être tolé­rées dans les stades lors d’évé­ne­ments spor­tifs jusque là réser­vés aux hommes. Mais ces déci­sions se sont accom­pa­gnées de nombreuses arres­ta­tions d’ac­ti­vistes.

Ce lundi 7 janvier, c’est une jeune femme de 18 ans qui se barri­ca­dait dans un hôtel de Bang­kok, pour ne pas être rendue de force à sa famille, fait savoir Reuters. La Saou­dienne a affirmé que si elle rentrait chez elle, sa famille la tuerait.

Source : Time

Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free online course

Plus de monde