Institutions gouvernementales et sociétés privées sont de plus en plus nombreuses à rêver de coloniser Mars. Mais les défis technologiques et humains sont immenses.

De la terre rouge surgit un gigantesque dôme translucide. En-dessous, 600 000 personnes vaquent à leurs occupations et le sol est aussi blanc que la neige. Il est planté de palmiers, et de luxueux gratte-ciels.

Voilà à quoi ressemblerait la première ville sur Mars selon les Émirats arabes unis, qui viennent de rejoindre la course internationale pour la conquête de la planète rouge. Dans les couloirs de piste se bousculaient déjà la NASA, loin devant ses homologues européenne, russe, chinoise et indienne, des hommes d’affaire technophiles, des fondations privées et des sociétés astronautiques. Et si les Émirats arabes unis prévoient de franchir la ligne d’arrivée en 2117, certains de leurs concurrents sont bien plus ambitieux. Mais aucun n’a encore répondu en détails à toutes les questions techniques que soulèvent l’Objectif Mars. Et elles sont aussi ardues que nombreuses.

Le transport interplanétaire

Pour coloniser Mars, il faut d’abord l’atteindre. Jusqu’ici, seules des missions non-habitées ont été tentées, et seules quatre entités ont réussi à mener certaines de ces missions à bien – les agences spatiales américaine, russe, européenne et indienne. La NASA affichant le meilleur taux de succès, avec 21 lancements depuis les années 1960 et seulement 6 échecs, c’est naturellement vers elle que se tournent des regards plein d’espoir quand il s’agit d’envoyer des êtres humains sur la planète rouge. Dévoilée en octobre 2015, sa stratégie s’articule en trois phases. La première, baptisée Earth Reliant (« dépendante de la Terre »), comprend une série de recherches menées à bord de la Station spatiale internationale (ISS), qui est placée en orbite terrestre…

Lisez la suite de l'histoire.

Vous pouvez acheter nos histoires à l’unité ou vous abonner pour accéder à toutes les histoires. Vous pouvez également offrir un abonnement.

Achetez l'histoire à l'unité. Dès lors, vous pourrez y accéder en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.
Abonnez-vous pour accéder à toutes les histoires. L’ensemble de nos collections vous sera accessible en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.