Des scientifiques viennent de découvrir le cercueil de la momie la plus jeune de l’histoire

sarco

Crédit : Jaymes Sinclair/The Fitzwilliam Museum.

En passant le sarcophage au scanner, les conservateur d’un musée britannique sont tombés sur un fœtus de 18 mois.

Un siècle après sa découverte, un cercueil a enfin parlé. Conservé au Fitzwilliam Museum de Cambridge, ce vestige de l’Égypte ancienne ne contient pas un organe, comme on le croyait. Ni même deux. La boîte, longue de 44 centimètres, fermée près de six siècles avant la naissance de Jésus-Christ, recèle un corps entier et néanmoins minuscule. Au scanner, les conservateurs du musée ont reconnu un fœtus d’environ 18 semaines…

Enveloppé dans des bandages scellés par de la résine noire, ce corps en maturation est issu d’une fausse-couche, supposent les scientifiques. « Cette découverte nous montre combien l’enfant à naître était précieux dans l’Égypte ancienne », explique la conservatrice du musée, Julie Dawson. « Le soin apporté à la préparation de cette sépulture prouve la valeur accordée à la vie, même dans ses premières semaines de gestation. »

Deux autres fœtus momifiés avaient déjà été extraits de la tombe de Toutankhamon, mais leur gestation, de 25 et 37 semaines, était plus avancée. Le cercueil de la momie la plus jeune de l’histoire peut être observé au musée de Cambridge, au sein de son exposition sur le rapport des Égyptiens à la vie après la mort.

Source : The Guardian