fbpx

Amputé d’un bras, il a récu­péré ses os pour les accro­cher dans sa cuisine

par   Nicolas Prouillac   | 2 janvier 2020
Crédits : Legends Taxi­dermy & Skull Clea­ning

Lorsqu’il avait 17 ans, Mark Holm­gren, résident d’Ed­mon­ton au Canada, a eu un grave acci­dent de moto et a perdu l’usage de son bras droit. Vingt ans plus tard, il s’est fina­le­ment fait ampu­ter. Puis il a choisi de faire appel à un taxi­der­miste pour nettoyer ses os et pouvoir les expo­ser dans sa cuisine, rappor­tait la chaîne cana­dienne CTV News le 29 décembre.

Crédits : CTV News

Mark Holm­gren a deux passions : les motos et l’ima­ge­rie sque­let­tique qui accom­pagne leur univers. Mais il a mis vingt ans à se déci­der à admi­rer ses propres os, suite à son acci­dent. « Je condui­sais trop vite, j’ai pris un virage et j’ai fini dans le décor », se rappelle-t-il. Son plexus brachial a été si grave­ment endom­magé qu’il a perdu l’usage de son membre. En 2018, il a perdu l’es­poir d’être guéri et a demandé aux méde­cins de l’am­pu­ter de son bras. Mais il ne voulait pas s’en débar­ras­ser.

Envi­ron un mois après l’opé­ra­tion, Mark a reçu un coup de fil de l’hô­pi­tal qui lui a dit que son bras était prêt à être récu­péré. « Je suis sorti de l’hô­pi­tal avec mon bras dans un sac poubelle. Je l’ai gardé au frigo pendant un mois », a-t-il confié aux jour­na­listes de CTV. Puis il a fait appel aux services de Legends Taxi­dermy pour débar­ras­ser les os de la chair froide. « Je l’ai reçu juste avant Noël. » Il l’a donc apporté avec lui au repas de Noël dans sa famille. « Certains le voulaient toucher, d’autres pas. Les réac­tions sont miti­gées », dit-il. À présent, le bras va finir exposé dans sa cuisine.

#Repost @legend­staxi­der­my• • • • •The high­light of the year has got to be working on this incre­dible project we…

Publiée par Legends Taxi­dermy & Skull Clea­ning sur Samedi 28 décembre 2019

Source : CTV News

Plus de monde