fbpx

Au Pakis­tan, au moins 900 enfants contractent le sida car un méde­cin réuti­li­sait les mêmes aiguilles

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 28 octobre 2019
Crédits : Muham­mad Yousaf Shaikh

Située au centre du Pakis­tan, la petite ville de Rato­dero vit actuel­le­ment des heures bien sombres. Près de 900 enfants et envi­ron 200 adultes ont été infec­té·e·s par le VIH (virus de l’im­mu­no­dé­fi­cience humaine). Le New York Times expliquait le 26 octobre que le pédiatre Muzaf­far Ghanghro est soupçonné d’avoir négli­gem­ment réuti­lisé des seringues infec­tées et d’avoir ainsi déclen­ché cette tragique épidé­mie.

Le Dr Ganghro a été arrêté et accusé de négli­gence et d’ho­mi­cide invo­lon­taire sur la base de témoi­gnages glaçants. Imtiaz Jalbani a expliqué au New York Times qu’il l’avait vu réuti­li­ser une vieille aiguille sur son fils de six ans, plus tard diagnos­tiqué séro­po­si­tif. Quand Jalbani a protesté face au méde­cin, celui-ci a déclaré qu’il était trop pauvre pour utili­ser une nouvelle aiguille. Depuis, quatre de ses enfants ont été testés posi­tifs et deux autres sont décé­dés.

L’épi­dé­mie de Rato­dero a été confir­mée en avril dernier et, sur les 200 000 habi­tant·e·s, seul un quart a pu être testé à ce jour. Les auto­ri­tés sani­taires craignent donc que le nombre réel de personnes infec­tées soit plus élevé encore, et elles estiment qu’il est probable que le Dr Ganghro ne soit pas la seule cause de l’épi­dé­mie, car les méde­cins de Rato­dero réuti­li­se­raient souvent le même maté­riel pour trai­ter diffé­rents patient·e·s. Le Dr Ganghro a nié toutes les accu­sa­tions et conti­nue de clamer son inno­cence.

Source : The New York Times

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free download udemy course

Plus de monde