fbpx

En migrant jusqu’en Iran, des aigles ruinent les scien­ti­fiques russes qui les suivent à la trace

par   Adrien Gingold   | 27 octobre 2019

Des scien­ti­fiques russes qui avaient installé des trackers pour suivre les migra­tions des aigles ont vu leur facture explo­ser à cause des frais d’iti­né­rance, alors que les oiseaux se rendaient parfois jusqu’en Iran ou au Pakis­tan, rappor­tait la BBC vendredi 25 octobre.

Partis de Russie et du Kaza­khs­tan, certains vola­tiles ont suivi des itiné­raires parfois tota­le­ment inat­ten­dus, comme ce fut le cas pour Min, un aigle des steppes qui s’est rendu jusqu’en Iran.

L’équipe de cher­cheurs ne pouvant plus payer les mons­trueux frais d’iti­né­rance géné­rés par les envois auto­ma­tiques de SMS des aigles en migra­tion, l’opé­ra­teur de télé­pho­nie mobile russe Mega­fon leur a proposé d’an­nu­ler la dette et de mettre en place un tarif spécial.

Dépas­sés par les factures, les cher­cheurs avaient même lancé une campagne de crowd­fun­ding pour deman­der une aide finan­cière. Ils ont main­te­nant la certi­tude que les aigles voient du pays.

Source : BBC

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
udemy course download free

PLUS DE SCIENCE