Ce caca­toès invente ses propres pas de danse, selon ces cher­cheurs

par   Suzanne Jovet   | 9 juillet 2019
Crédits : Irena Schulz / PA

Snow­ball maîtrise 14 pas de danse origi­naux. Ce caca­toès démontre ainsi que l’art de la choré­gra­phie n’est pas exclu­si­ve­ment humain, révèle une étude du 8 juillet relayée par le Guar­dian.

Publiée dans la revue Current Biology, cette étude montre que le caca­toès à crête jaune ne se contente pas d’imi­ter son proprié­taire. Il peut réagir impul­si­ve­ment à la musique, en créant lui-même diffé­rents pas. La danse ne serait donc « pas simple­ment un produit de la culture humaine », conclut Aniruddh Patel, psycho­logue à l’uni­ver­sité Tufts et à l’uni­ver­sité Harvard. « Le fait de l’ob­ser­ver chez un autre animal suggère que, si vous avez un cerveau doté de certaines apti­tudes cogni­tives et neuro­nales, vous êtes prédis­posé à la danse. »

Alors que certains animaux peuvent être entraî­nés à se dépla­cer sur la musique, une étude réali­sée en 2009 sur Snow­ball a montré qu’il anti­ci­pait le rythme d’une chan­son. Sa proprié­taire, Irena Schulz, a par ailleurs remarqué que l’oi­seau expé­ri­men­tait de nouveaux mouve­ments. Elle estime donc qu’en plus de se caler sur le rythme, il choi­sit des pas adap­tés. « Il a un réper­toire incroyable, ses mouve­ments sur la musique sont extra­or­di­nai­re­ment variés », ajoute Patel.

Source : The Guar­dian 

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free online course

PLUS DE SCIENCE