fbpx

Ce vieil arbre est main­tenu en vie par les jeunes arbres qui l’en­tourent

par   Suzanne Jovet   | 29 juillet 2019

La souche d’un vieil arbre kaori, au milieu d’une forêt de Nouvelle-Zélande, a attiré l’at­ten­tion de deux cher­cheurs de l’uni­ver­sité d’Au­ck­land qui ont publié une étude à son sujet le 25 juillet. Sans branches, sans feuillage et inca­pable de produire aucune photo­syn­thèse, l’arbre visi­ble­ment mort reste en vie grâce aux ressources que ses jeunes congé­nères lui trans­mettent via ses racines, rapporte AUT News.

Les scien­ti­fiques affirment que cette souche fait partie d’un « super-orga­nisme » fores­tier, un réseau de racines entre­la­cées qui partagent entre elles les ressources. En utili­sant plusieurs capteurs permet­tant de mesu­rer le mouve­ment de l’eau et de la sève à travers trois arbres, les cher­cheurs ont décou­vert que les arbres s’ali­men­taient mutuel­le­ment via ces connexions souter­raines. « Pour la souche, les avan­tages sont évidents : elle serait morte sans ces greffes », a déclaré Sebas­tian Leuzin­ger, co-auteur de l’étude.

En parta­geant leurs ressources, les arbres ont alors accès à plus d’eau et de nutri­ments. Ce super-orga­nisme freine égale­ment consi­dé­ra­ble­ment l’éro­sion, avec une surface raci­naire plus éten­due. « Si le partage entre les arbres est un phéno­mène commun, il nous faut redé­fi­nir la notion même de ce qu’est un arbre », concluent les cher­cheurs dans leur étude.

Source : AUT News

PLUS DE SCIENCE