fbpx

Ces astro­nomes ont décou­vert le trou noir le plus proche de la Terre à ce jour

par   Denis Hadzovic   | 6 mai 2020

Des astro­nomes de la NASA révèlent avoir décou­vert le trou noir le plus proche de la Terre à ce jour dans une étude publiée ce 6 mai dans la revue scien­ti­fique Astro­nomy & Physics. 

Situé à envi­ron 1 000 années-lumière de notre planète, le système HR 6819 est si proche qu’il est visible à l’œil nu dans le ciel nocturne. Il se compose de deux étoiles et d’un trou noir – autant dire qu’il est invi­vable. Ce dernier est désor­mais le trou noir connu le plus proche de la Terre, envi­ron trois fois plus proche que son prédé­ces­seur, V616 Mono­ce­ro­tis.

Le système se trouve en bas à droite de la constel­la­tion du Téles­cope

Sur l’image ci-dessous, l’étoile de droite tourne autour d’un système binaire interne composé d’une étoile et d’un trou noir (invi­sible mais situé au bout de la trajec­toire rouge). « Sa proxi­mité avec la Terre rend la décou­verte spéciale car cela laisse penser que ces choses-là doivent être assez communes », explique Thomas Rivi­nius, astro­nome à l’Ob­ser­va­toire euro­péen austral et auteur prin­ci­pal de l’étude.

Crédits : ESO

Le problème est que ce type de trous noirs, dits « discrets », n’émettent aucune radia­tion et sont tota­le­ment invi­sibles, au contraire du trou noir dont la photo a été prise en avril 2019. La seule manière d’en trou­ver un est alors d’ob­ser­ver la lumière qui se déforme autour de lui. Pour l’équipe de Rivi­nius, cette décou­verte est un coup de chance.

Les deux étoiles du système HR 6819 ne se comportent pas de la même manière. L’une d’entre elles tourne rapi­de­ment tandis que l’autre semble plus lente. « Nous tentions d’ex­pliquer cette diffé­rence lorsque nous avons réalisé qu’il y avait en fait trois objets », déclare l’as­tro­nome.

Même si le trou noir est invi­sible, une conclu­sion s’est logique­ment impo­sée pour l’équipe de scien­ti­fiques. « Un objet invi­sible avec une masse d’au moins quatre fois celle du Soleil ne peut être qu’un trou noir », explique Thomas Rivi­nius.

Source : Vice

PLUS DE SCIENCE