fbpx

Ces cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes trans­forment les cigales en machines sexuelles

par   Suzanne Jovet   | 27 juin 2019
Crédits : Ryan Glenn

Dans une étude publiée par la revue Science Direct le 24 juin 2019, une équipe de cher­cheurs améri­cains analyse les effets des cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes sur une popu­la­tion de cigales. En infec­tant un insecte, l’en­to­moph­tho­ra­lean provoque la désin­té­gra­tion de ses organes géni­taux et l’en­traîne dans une quête effré­née de rela­tions sexuelles, rapporte The Sun.

À partir du moment où elles sont conta­mi­nées par des spores, les cigales sont victimes d’un agent patho­gène baptisé masso­spora cita­dina, qui se déve­loppe dans leur corps. Comme s’il cher­chait à étendre son infec­tion, le cham­pi­gnon pousse alors les mâles à battre les ailes à la manière des femelles, ce qui attire d’autres insectes. Même si leurs corps se décom­pose, et que les parties géni­tales et l’ab­do­men finissent par tomber, les malades deviennent de véri­table machines sexuelles.

Ces obser­va­tions donnent des idées aux scien­ti­fiques.« Nous pensons que ces décou­vertes susci­te­ront un regain d’in­té­rêt pour les cham­pi­gnons et leurs effets secon­daires sur le plan phar­ma­co­lo­gique », a déclaré Matt Kasson, de la West Virgi­nia Univer­sity. « Cela pour­rait nous permettre de  trou­ver de nouveaux médi­ca­ments. »

Source : The Sun

Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
online free course

PLUS DE SCIENCE