Ces cher­cheurs austra­liens recom­mandent de manger de la terre pour perdre du poids

par   Ulyces   | 16 janvier 2019

Dans une étude publiée le 12 décembre dernier sur Science Daily, des cher­cheurs austra­liens de l’uni­ver­sité d’Aus­tra­lie-Méri­dio­nale affirment avoir décou­vert des matières argi­leuses dans un certain type de terre (la mont­mo­rillo­nite) qui, consom­mées avec un repas du soir, peuvent aider à absor­ber les graisses. À la base, les cher­cheurs, diri­gés par Tahnee Dening, étudiaient comment les maté­riaux argi­leux pouvaient amélio­rer l’ad­mi­nis­tra­tion des médi­ca­ments, lorsqu’ils ont décou­vert qu’un des maté­riaux testés avait la capa­cité remarquable d’ab­sor­ber « des gout­te­lettes » de graisse dans l’in­tes­tin.

Après cette décou­verte fortuite, Denning s’est deman­dée s’ils n’étaient pas sur le point de trou­ver une solu­tion à l’obé­sité. « Non seule­ment les matières argi­leuses empri­sonnent les graisses dans leur struc­ture, mais elles les empêchent égale­ment d’être absor­bées par l’or­ga­nisme, garan­tis­sant ainsi que les graisses passent simple­ment à travers le système diges­tif », explique la cher­cheuse.

Dans leur labo­ra­toire, les cher­cheurs austra­liens ont nourri trois groupes de rats d’un régime riche en graisses, ajouté durant les deux premières semaines de l’or­li­stat (un médi­ca­ment popu­laire contre la perte de poids) et de la mont­mo­rillo­nite durant les deux semaines suivantes. Après avoir analysé les données recueillies au cours de cette période, ils ont décou­vert que bien que les deux aient certains effets sur la perte de poids des rats, l’ar­gile est plus effi­cace que le médi­ca­ment.

« De plus, l’or­li­stat est un inhi­bi­teur enzy­ma­tique qui bloque jusqu’à 30 % de la diges­tion et de l’ab­sorp­tion des graisses alimen­taires, ce qui entraîne certes une perte de poids, mais qui s’ac­com­pagne d’ef­fets secon­daires désa­gréables tels que des maux d’es­to­mac, des ballon­ne­ments, des flatu­lences et de la diar­rhée. En géné­ral, les gens choi­sissent de cesser de l’uti­li­ser. » Les cher­cheurs travaillent actuel­le­ment sur une approche syner­gique utili­sant à la fois l’ar­gile et l’or­li­stat. Le médi­ca­ment inhibe l’en­zyme qui digère les molé­cules de graisse et l’ar­gile piège la graisse afin qu’elle soit excré­tée.

Source : Science Daily

Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
free online course

PLUS DE SCIENCE