Ces cher­cheurs finan­cés par la NASA ont créé de l’ADN extra­ter­restre

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 1 mars 2019
Crédits : Indiana Univer­sity School of Medi­cine

Non contente de tenter de détec­ter des signes de vie extra­ter­restre avec son Center for Life Detec­­tion Science (CLDS) flam­bant neuf, la NASA finance une étude qui pour­rait peut-être boos­ter ses recherches. Publiée dans la revue scien­ti­fique géné­ra­liste Science le 22 février, cette équipe de cher­cheurs a annoncé avoir créé son propre ADN extra­ter­restre, car introu­vable sur Terre. Il l’ont baptisé ADN Hachi­moji, qui signi­fie « huit lettres » en japo­nais.

Pour tout être vivant, l’ADN est consti­tué de quatre bases azotées diffé­rentes, soit quatre nucléo­tides diffé­rents : l’adé­nine (A), la cyto­sine ©, la guanine (G) et la thymine (T). Au cours de leurs recherches diri­gées par la Fonda­tion pour l’évo­lu­tion molé­cu­laire appliquée (Floride), les scien­ti­fiques ont tout simple­ment doublé le nombre des nucléo­tides, y ajou­tant les lettres P, B, Z et S. Cet ADN synthé­tique possède donc huit lettres au total.

Dans un commu­niqué diffusé par la NASA, Lori Glaze, direc­trice par inté­rim de la divi­sion Science plané­taire de l’agence spatiale, explique en substance que cette étude prouve que d’autres formes d’ADN peuvent exis­ter dans l’uni­vers et qu’elle permet de comprendre comment un système géné­tique est suscep­tible d’évo­luer. « Ce nouveau travail nous aidera à déve­lop­per des instru­ments et des expé­riences effi­caces qui élar­gi­ront la portée de ce que nous recher­chons », conclut-elle.

Sources : Science/NASA

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
free online course

PLUS DE SCIENCE