fbpx

Ces cher­cheurs vont créer le premier utérus humain arti­fi­ciel

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 16 octobre 2019
Crédits : Bram Saeys/Dutch Design Week (DDW)/Máxima MC

Une équipe de cher­cheurs·ses néer­lan­dais·es travaille à la créa­tion d’un proto­type d’uté­rus arti­fi­ciel, rapporte la BBC ce 16 octobre. À l’ave­nir, celui-ci pour­rait rempla­cer les couveuses et augmen­ter les chances de survie de bébés nés préma­tu­rés.

Lors de la Dutch Design Week, qui a eu lieu à Eind­ho­ven en octobre de l’an­née dernière, l’équipe a présenté « une propo­si­tion de concep­tion spécu­la­tive pour un utérus arti­fi­ciel », explique la desi­gneuse sociale Lisa Mande­ma­ker.

Alimen­tés par des tubes en fluides et en sang, ces espèces de grands ballons doivent imiter au mieux l’en­vi­ron­ne­ment natu­rel de l’uté­rus humain, en reliant le bébé à un placenta arti­fi­ciel. Pendant plusieurs semaines, un cordon ombi­li­cal appor­tera au bébé l’oxy­gène et tous les nutri­ments dont il a besoin, avant qu’il puisse renaître à terme.

Alors que la durée moyenne d’une gros­sesse est de 40 semaines, les bébés préma­tu­rés naissent entre la 22e et la 37e semaine. L’équipe de cher­cheurs·euses veut augmen­ter au maxi­mum les chances de survie des bébés extrê­me­ment préma­tu­rés, nés avant la 28e semaine. Aujourd’­hui, 61 % des nouveaux-nés meurent à 24 semaines et 43 % à 25 semaines.

Déve­loppé en colla­bo­ra­tion avec le centre médi­cal Máxima aux Pays-Bas (MMC), cet utérus soulève bien des ques­tions éthiques, mais les cher­cheurs·euses espèrent qu’il pourra être utilisé en mater­nité d’ici dix ans.

Source : BBC News

Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE