fbpx

Ces écolo­gistes sont coin­cés sur une île déserte depuis deux mois

par   Pablo Oger   | 18 mai 2020

Voilà deux mois que cinq écolo­gistes sont coin­cés sur une île déserte du Myan­mar à cause de la pandé­mie de coro­na­vi­rus, nous appre­nait BBC News le 15 mai. Les trajets en bateau vers le conti­nent étant coupés et les fron­tières de la Thaï­lande voisine étant fermées, personne ne peut venir les cher­cher et ils vont devoir tenir bon.

Crédits : Nata­lie Poole

Le média britan­nique est entré en contact avec Nata­lie Poole, 35 ans, qui s’est rendue sur l’île de Kyun Pila le 19 mars en tant que volon­taire de l’as­so­cia­tion The Ocean Quest pour aider à proté­ger les coraux de l’île. Au départ, elle ne devait y rester qu’un mois, mais tous les voyages en bateau vers le Myan­mar et vers la Thaï­lande voisine ont été annu­lés en raison du confi­ne­ment dans les deux pays. Un bateau qui devait lui venir leur porter secours a été annulé parce que la Thaï­lande a fermé ses fron­tières.

Crédits : Nata­lie Poole

Elle et quatre autres volon­taires venus en même temps sur l’île survivent avec des ressources très limi­tées et reçoivent de temps à autres des colis de nour­ri­ture. Ils ont utilisé les déchets plas­tiques reje­tés par la plage pour mettre sur pied un campe­ment de fortune.

Crédits : Nata­lie Poole

« Le plus dur pour moi c’est de ne pas savoir combien de temps nous allons rester ici », témoigne Nata­lie Poole. « Nous devons être très conscients de la quan­tité que nous consom­mons », a-t-elle ajouté, « nous mangeons des aliments très basiques et devons vrai­ment les faire durer. »

Source : BBC News

Plus de wild