Cet artiste chinois a posé nu avec le sque­lette de son père

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 8 avril 2019
Crédits : Siyuan Zhuyu

Siyuan Zhuyu n’avait que trois ans quand son père est décédé, il n’a donc aucun souve­nir de lui. La Fête de Qing Ming lui a permis de renouer avec son géni­teur, allongé dans une clai­rière et nu comme un ver, rapporte Shan­ghaiist, pour une macabre séance photo père-fils senteur mousse.

Crédits : Siyuan Zhuyu

L’ar­tiste basé à Pékin a ainsi exhumé les os de son père, décédé il y a trente ans d’un cancer du foie. Le temps avait abîmé sa tombe, par consé­quent, Zhuyu s’est décidé à trans­fé­rer ailleurs les restes de son père. Il a alors profité de l’oc­ca­sion pour se rappro­cher de son défunt père. Il a déposé ses osse­ments sur une couver­ture vert d’eau avant de s’al­lon­ger à ses côtés. Siyuan Zhuyu a ensuite posté les images sur Weibo, accom­pa­gnées de la légende « Mon père et moi ».

Crédits : Siyuan Zhuyu

Consi­dé­rée comme la fête des morts en Chine, la Fête de Qing Ming est la jour­née natio­nale de nettoyage des tombes. Chaque 4 ou 5 avril, les citoyens rendent donc visite à leurs défunts, nettoient leurs sépul­tures et partagent un moment en famille. Siyuan Zhuyu a simple­ment poussé la tradi­tion est peu plus loin, ce que Weibo n’a que moyen­ne­ment appré­cié : le compte de Siyuan a depuis été supprimé. Les inter­nautes chinois débattent encore pour savoir s’il s’agit d’art ou pas.

Crédits : Siyuan Zhuyu

Source : Shan­ghaiist

Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
udemy paid course free download

Plus de mystère