Cet homme grave­ment malade avait été jugé apte au travail par les services sociaux anglais

par   Laura Boudoux   | 23 avril 2019

Stephen Smith est décédé le 21 avril 2019, à l’âge de 64 ans, après une longue bataille contre les services de protec­tion sociale britan­niques. Atteint d’une grave pneu­mo­nie chro­nique et d’ar­throse, l’homme avait en effet été reconnu apte au travail, alors même que ses méde­cins attes­taient qu’il était inca­pable de marcher plus de 20 mètres. Stephen Smith ne pesait plus que 38 kilos, après avoir été extrê­me­ment affai­bli par sa mala­die, rapporte The Inde­pendent. Ses problèmes ont commencé en 2017, quand son allo­ca­tion de travail et de soutien (ESA) lui a été suppri­mée, les services sociaux esti­mant donc qu’il était « apte au travail ».

Proprié­taire d’une petite entre­prise de répa­ra­tion de machines à laver, Stephen Smith a alors dû s’ins­crire pour rece­voir une aide de 77 € par semaine, réser­vée aux deman­deurs d’em­ploi. Il était égale­ment tenu de se présen­ter au centre admi­nis­tra­tif toute les semaines, pour prou­ver qu’il cher­chait acti­ve­ment un emploi. Lorsque l’af­faire a été média­ti­sée, en février 2019, le dépar­te­ment du Travail et des Retraites a fini par présen­ter ses excuses publique­ment, lui allouant de nouveau ses aides.

Tony Nelson, direc­teur de la Commu­nity Advice Service Asso­cia­tion (Casa) de Liver­pool, qui assis­tait Stephen Smith dans sa lutte pour ses droits, dénonce une admi­nis­tra­tion injuste. « Alors même qu’il souhai­tait obte­nir ce à quoi il avait droit, le système l’a laissé tomber. Rien ne justi­fie cela, et il n’est pas le seul dans cette situa­tion, cela arrive tout le temps », déplore-t-il. « Stephen Smith était un cas extrême, il souf­frait énor­mé­ment. Nous avons fina­le­ment pu l’ai­der, mais il semble qu’il était déjà trop tard », regrette Tony Nelson. L’argent que lui devait le dépar­te­ment du Travail et des Retraites devrait être utilisé pour ses funé­railles.

Le système de l’éva­lua­tion de l’ap­ti­tude au travail a été mis en place au Royaume-Uni en 2008 et se retrouve régu­liè­re­ment sous le feu des critiques. Il met en effet en danger les personnes les plus vulné­rables de la société, et serait même respon­sable d’une hausse des suicides dans le pays. En décembre 2017, The Inde­pendent signa­lait ainsi que le nombre de tenta­tives de suicide parmi les chômeurs deman­deurs d’al­lo­ca­tions d’in­va­li­dité avait doublé depuis 2008. Un problème de société porté au cinéma par Ken Loach, dans son film Moi, Daniel Blake, qui a obtenu la Palme d’or au Festi­val de Cannes 2016.

Source : The Inde­pendent

Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de monde