Cet iceberg de 17 fois la taille de Paris est sur le point de se décro­cher de l’An­tar­c­tique

par   Laura Boudoux   | 27 février 2019
Crédits : Univer­sity of Mary­land

Surveillé de près par la NASA, un iceberg mesu­rant 17 fois la taille de Paris est sur le point de se décro­cher de la banquise, en Antar­c­tique. Une première fissure est appa­rue en octobre 2016, et elle s’est petit à petit éten­due en direc­tion de l’est, rapporte le Guar­dian. Cette faille, surnom­mée « la fissure d’Hal­lo­ween », va bien­tôt en rencon­trer une autre, stable depuis 35 ans, mais qui s’est récem­ment creu­sée à un rythme d’en­vi­ron quatre kilo­mètres par an.

La rencontre des deux fissures pour­rait arri­ver d’ici quelques semaines, et l’ice­berg, qui mesu­rera alors plus de 1 700 km², se sépa­rera de sa barrière de glace. Ce phéno­mène de déta­che­ment d’une masse de glace est appelé par les scien­ti­fiques un « vêlage », et s’il est souvent natu­rel, dans ce cas parti­cu­lier, il est préoc­cu­pant. « Les chan­ge­ments récents ne sont pas fami­liers de cette région, et pour­raient désta­bi­li­ser le plateau de glace de Brunt », a ainsi averti la NASA.

Bien qu’im­pres­sion­nant par sa taille, l’ice­berg ne devrait battre aucun record. En juillet 2017, l’un des plus grands jamais obser­vés s’est déta­ché de la barrière de glace Larsen C. Il mesu­rait alors 5 700 km², soit plus de trois fois la taille de celui-ci.

Source : The Guar­dian

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
online free course

PLUS DE SCIENCE