fbpx

Cet orang-outan est le premier grand singe à béné­fi­cier des mêmes droits que les humains

par   Adrien Gingold   | 29 septembre 2019

Un orang-outan ayant passé 20 ans dans un zoo argen­tin a été trans­féré dans un sanc­tuaire améri­cain après avoir obtenu les mêmes droits légaux que les êtres humains, nous appre­nait la BBC vendredi 27 septembre.

Les avocats qui ont défendu Sandra affirment que l’orang-outang de 33 ans était déte­nue illé­ga­le­ment en Argen­tine. Selon le verdict, elle est désor­mais « la première personne non-humaine avec le droit à la liberté ».

L’orang-outan tren­te­naire a posé samedi le pied au Kansas, où elle subira des tests avant d’être envoyée vers son nouveau domi­cile, dans un sanc­tuaire en Floride où elle rejoin­dra 21 grands singes libé­rés de cirques, zoos ou labo­ra­toires ; parmi eux figure la célé­brité Bubbles, l’an­cien chim­panzé de Michael Jack­son.

Née dans un zoo alle­mand, Sandra avait été vendue à un zoo de Buenos Aires en 1995, où elle a passé la majo­rité de sa vie seule dans son enclos, essayant de limi­ter au maxi­mum ses inter­ac­tions avec le public. Elle est deve­nue maman en 1999, mais le bébé lui a été sous­trait pour être vendu à un zoo chinois.

Selon la juge Elena Libe­ra­tori, cette déci­sion a été prise pour envoyer un message clair : « Les animaux sont des êtres sensibles et le tout premier droit qu’ils ont, c’est notre obli­ga­tion de les respec­ter. »

Cette déci­sion est une révo­lu­tion, la toute première fois que la loi place les grands singes dans la caté­go­rie des personnes plutôt que dans celle des proprié­tés.

Source : BBC

Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
online free course

Plus de monde