Cette ancienne prison cherche un veilleur de nuit qui n’a pas peur des fantômes

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 18 juillet 2017

Fran­cis Disney n’a pas peur des fantômes. L’an­cien surveillant péni­ten­tiaire de la prison de Shep­ton Mallet, dans le comté anglais du Somer­set, n’en est pas moins formel : ses murs en sont remplis. « S’ils pouvaient parler, on enten­drait les voix des condam­nés », a confié l’homme de 82 ans au Tele­graph. La prison de Shep­ton Mallet a fermé ses portes en 2013, mais depuis sa construc­tion en 1610, des milliers d’hommes, de femmes et d’en­fants y ont trouvé la mort.  Rache­tée par une entre­prise privée, elle est aujourd’­hui l’une des étapes des « Jail­house Tours », des visites guidées d’un genre sinistre. Et plusieurs soirées par mois, des « enquêtes para­nor­males » y sont orga­ni­sées, lors desquelles un groupe d’ama­teurs de fris­sons déam­bule dans ses couloirs en quête de fantômes. C’est pour servir de baby­sit­ters à la fois aux fantômes et aux appren­tis Ghost­bus­ters que Jail­house Tours cherche un veilleur de nuit, qui sera payé l’équi­valent de 8,50 € de l’heure pour monter la garde les vendre­dis et same­dis soirs. À condi­tion, évidem­ment, qu’il « n’ait pas peur des fantômes ou du noir ». La prison de Shep­ton Mallet est pour le moins inhos­pi­ta­lièreSource : The Tele­graph

Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy course download free