ulyces-craigventer-06
Crédits : HLI
Bien qu’ils soient encore en bonne partie intacts, les mystères du génome humain sont pas à pas dévoilés par les pontes de la génomique, Craig Venter et sa compagnie Human Longevity, Inc. (HLI) en tête. Lancée en octobre dernier à San Diego, la clinique privée de HLI Nucléus Santé explore les nombreuses possibilités médicales offertes par le décodage des gènes humains.

HLI essaie notamment de prédire les traits du visage d’un individu à partir de son génome. Un millier de volontaires ont accepté que leurs visages soient numérisés en trois dimensions – la société 3dMD se charge de la technologie –, leurs voix enregistrées et leurs génomes séquencés. Les chercheurs s’efforcent maintenant de déterminer à quoi ils ressemblent et quel son leur voix peut avoir, et ce uniquement à partir de leurs gènes. En observant le prototype du générateur de visages en action et en le comparant à la numérisation du visage du patient avec la prédiction du programme, le résultant est troublant.

En vérité, c’est même plutôt impressionnant, comparé aux portraits-robots d’autrefois. Un jour, peut-être, les parents pourront prédire à quoi leur enfant ressemblera, uniquement grâce à quelques brins d’ADN fœtal circulant dans le système sanguin de la mère. Sans compter les applications judiciaires : il ne fera pas bon laisser un cheveu traîner sur une scène de crime…

111
Crédits : HLI
Source : Human Longevity, Inc. Craig Venter révèle ses secrets. ↓ venternews