fbpx

Cette IA peut détec­ter une tumeur au cerveau en deux minutes

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 7 janvier 2020

Dans une étude parue dans la revue Nature Medi­cine le 6 janvier, des cher­cheurs présentent une intel­li­gence arti­fi­cielle capable de détec­ter les tumeurs céré­brales avec plus de préci­sion et de rapi­dité qu’un être humain, rapporte The Inde­pendent. Avec cette tech­no­lo­gie précieuse, les opéra­tions contre le cancer seront « plus effi­caces que jamais ».

D’après l’étude, cet outil peut conclure en moins de 2 min 30 si les cellules préle­vées sont cancé­reuses, alors qu’il faudrait 20 à 30 minutes en moyenne pour une analyse clas­sique. En défi­ni­tive, l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle permet une analyse « presque en temps réel » d’une tumeur au cerveau lors de l’opé­ra­tion d’un·e patient. Elle est capable non seule­ment de déter­mi­ner la présence d’une tumeur, mais égale­ment le type de tumeur parmi les dix types de cancers du cerveau les plus fréquents. L’étude explique que lors d’un essai clinique sur 278 patient·e·s, l’IA a posé un diagnos­tic correct dans 94,6 % des cas, quand l’ana­lyse humaine était correcte dans 93,9 % des cas.

Les scien­ti­fiques ont entraîné leur algo­rithme en lui faisant analy­ser plus de 2,5 millions d’images de biop­sies et ils l’ont combiné avec une tech­nique d’ima­ge­rie inno­vante au laser. D’après Daniel Orrin­ger, profes­seur agrégé de neuro­chi­rur­gie à l’uni­ver­sité de New York qui a parti­cipé à cette étude, grâce à cet outil, « nous sommes mieux équi­pés pour conser­ver les tissus sains et n’en­le­ver que les tissus infil­trés par les cellules cancé­reuses, ce qui se traduit par moins de compli­ca­tions et de meilleurs résul­tats pour les patients atteints de cancer ».

Sources : The Inde­pendent/Nature Medi­cine

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
online free course

Plus de turfu