fbpx

Cette infir­mière avait payé 10 000 euros pour faire assas­si­ner son mari

par   Denis Hadzovic   | 28 mai 2020

La police judi­ciaire de Besançon a placé en déten­tion provi­soire une infir­mière de 51 ans. Cette dernière offrait 10 000 euros pour faire assas­si­ner son mari, père de ses trois enfants, rappor­tait Sud Ouest mardi 26 mai.

Après 25 ans de vie commune, l’in­fir­mière souhai­tait se sépa­rer de son mari avec lequel elle était en instance de divorce. Domi­ci­liée à Péri­gueux, elle a avoué avoir engagé un homme pour assas­si­ner son mari contre 10 000 euros. Le 22 avril dernier, le mari, âgé de 55 ans et habi­tant à Besançon, avait déposé plainte.

Il expliquait avoir été contacté par un homme disant avoir été envoyé par sa femme pour le tuer. Mais d’après ses dires, l’homme de 24 ans ne souhai­tait pas véri­ta­ble­ment tuer le mari, seule­ment lui four­nir des preuves de ce qu’il lui affir­mait en l’échange d’argent.

Ce dernier, ainsi que l’in­fir­mière, ont été placés sur écoute par les enquê­teurs de la police judi­ciaire de Besançon. La conclu­sion de ces inves­ti­ga­tions est sans appel : les écoutes télé­pho­niques ont confirmé le projet d’as­sas­si­nat et des écrits envi­sa­geant le meurtre au mois de juin ont été retrou­vés au domi­cile du jeune homme.

L’in­fir­mière a été mise en examen et incar­cé­rée pour mandat crimi­nel le 15 mai dernier et risque jusqu’à 10 ans de prison. Son asso­cié, lui, a été placé sous le statut de témoin assisté et il affirme n’avoir jamais eu l’in­ten­tion de tuer le mari.

Source : Sud Ouest

Plus d'epic