fbpx

Cinq djiha­distes français condam­nés à mort en Irak exigent que la France les rapa­trie

par   Adrien Gingold   | 7 février 2020

Cinq djiha­distes français ont saisi mercredi 5 février le Comité contre la torture de l’ONU afin de contraindre l’État français à assu­rer leur rapa­trie­ment, écri­vait 20Mi­nutes jeudi 6 février. Ils dénoncent des pratiques de torture dans leur prison irakienne, telles que la simu­la­tion de noyade ou les coups sur la plante des pieds, et font état de condi­tions de déten­tion inhu­maines.

Selon leur avocat Me Nabil Boudi, « des Français subissent des trai­te­ments inhu­mains et dégra­dants dans les prisons irakiennes. La France est parfai­te­ment infor­mée de cette situa­tion et n’agit pas en consé­quence pour y mettre un terme. » Ce dernier a déposé un recours au nom de Brahim Nejara, Bilel Kabaoui, Léonard Lopez, Fodil Tahar Aoui­date et Mourad Delhomme, condam­nés à mort en juin dernier et déte­nus depuis le mois d’oc­tobre dans la prison de haute sécu­rité de Rassa­fat.

Boudi a égale­ment demandé au Comité, basé à Genève, de condam­ner la France pour son refus de les rapa­trier et de les juger sur son sol. « Certains d’entre nous se sont fait tortu­rer et humi­lier, la pres­sion est telle­ment forte qu’il y en a parmi eux qui se sont isolés et se sont mis à parler tout seuls et que la mort leur est préfé­rable », avaient écrit les prison­niers dans une lettre qu’ils ont réus­sie à envoyer à leur famille.

Selon ces derniers, le repré­sen­tant français venu leur rendre visite mi-décembre leur a expli­ci­te­ment dit qu’il ne pouvait rien faire pour eux « en souriant ».

Source : 20Mi­nutes

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus de monde