fbpx

Dans cette ferme expé­ri­men­tale, les vaches ont le ventre percé par un hublot

par   Servan Le Janne   | 20 juin 2019
Crédits : L214

Au milieu des champs de Saint-Sympho­rien, dans la Sarthe, les employés de l’en­tre­prise d’ali­men­ta­tion animale Sanders plongent leur main direc­te­ment dans l’es­to­mac des vaches. Sur les images abomi­nables révé­lées mercredi 19 juin par l’as­so­cia­tion L214, on peut les voir ouvrir un hublot en plas­tique de 15 à 20 cm, fixé à même l’ani­mal, pour faire un prélè­ve­ment. Ces canules servent à étudier la diges­tion, selon Le Monde.

Si les images ont été tour­nées en février et mai 2019, la pratique est ancienne. Elle avait déjà fait l’objet d’un docu­men­taire appelé Sauver le bœuf en 1970, dans lequel il était ques­tion de « recherches sur l’op­ti­mi­sa­tion de l’en­grais­se­ment des bœufs menées sur des cobayes fistu­lés (vaches à hublot) ». À l’Ins­ti­tut natio­nal de la recherche agro­no­mique (INRA), où cette pratique avait cours, une tren­taine de bovins sont encore soumis au trai­te­ment. On sait main­te­nant que des groupes privés recourent à cette « muti­la­tion », pour reprendre le mot de L214.

Source : Le Monde

Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
online free course

Plus de monde