De la neige noire et toxique tombe sur les villes de cette région de Sibé­rie

par   Laura Boudoux   | 16 février 2019

Une neige toxique recouvre désor­mais le Kouz­bass, la région minière du sud de la Sibé­rie occi­den­tale. Les acti­vistes décrivent des « scènes post-apoca­lyp­tiques » alors que des images montrant des paysages tota­le­ment noirs sont parta­gés sur les réseaux sociaux par les habi­tants. À Kise­lyovsk, l’une des villes les plus touchées par la pollu­tion, les aires de jeux, les routes et les monti­cules de neige ont été recou­verts par un épais voile noir, rapporte le Guar­dian.

La pous­sière de char­bon provient des nombreuses mines à ciel ouvert de la région, qui seraient respon­sables des nombreux problèmes de santés de 2,6 millions d’ha­bi­tants. La popu­la­tion du Kouz­bass a ainsi une espé­rance de vie infé­rieure de 3 à 4 ans à celle de la moyenne natio­nale russe, qui est de 66 ans pour les hommes et 77 ans pour les femmes. « Il y a tout le temps beau­coup de pous­sière de char­bon dans l’air. Quand la neige tombe, cela devient juste visible. On ne peut pas la voir le reste de l’an­née, mais elle est bien là », a dénoncé Vladi­mir Slivyak, membre du groupe Ecode­fense.

Une pollu­tion atmo­sphé­rique constante qui provoque­rait des cancers, des tuber­cu­loses et des para­ly­sies céré­brales infan­tiles. Certains mili­tants écolo­gistes russes ont appelé le Royaume-Uni, premier impor­ta­teur de char­bon russe, à le boycot­ter. « La meilleure manière de faire pres­sion, c’est de cesser d’ache­ter du char­bon, jusqu’à ce que les entre­prises et le gouver­ne­ment améliorent la situa­tion », a soutenu Vladi­mir Slivyak.

Sources : The Guar­dian

Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
online free course

Plus de monde