fbpx

De mysté­rieux signaux radio détec­tés pour la première fois dans notre galaxie

par   Pablo Oger   | 4 mai 2020

Pour la première fois, des astro­nomes ont détecté des sursauts radio rapides (FRB) au sein-même de notre galaxie, nous appre­nait Space.com le 3 mai. Ces mysté­rieux signaux radio­élec­triques venus des profon­deurs de l’es­pace intriguent les astro­nomes depuis des années, et leur énigme pour­rait bien être enfin réso­lue.

Les sursauts radio rapides sont un des mystères les plus fasci­nants de l’uni­vers. Il s’agit de signaux radio extrê­me­ment puis­sants prove­nant habi­tuel­le­ment de galaxies situées à des millions d’an­nées-lumière, dont certains déchargent plus d’éner­gie que 500 millions de soleils. Ces signaux durent moins d’un cligne­ment d’œil, à peine quelques milli­se­condes, et la plupart ne se répètent pas, ce qui les rend très diffi­ciles à prévoir, à suivre et donc à comprendre. Jusqu’au 28 avril dernier.

Ce jour-là, l’étoile morte SGR 1935+2154 – qui a mué en magné­tar, une étoile à neutrons au champ élec­tro­ma­gné­tique très intense –, située à seule­ment 30 000 années-lumière de la Terre, a émis des sursauts radio­élec­triques rapides (FRB) enre­gis­trés par les obser­va­toires radio du monde entier. Ces étoiles mortes pour­raient ainsi être la source de ces mysté­rieux phéno­mènes cosmiques.

Les travaux sur cet événe­ment n’en sont qu’à leurs débuts, les astro­nomes s’af­fai­rant à analy­ser des pans entiers de données. Mais beau­coup semblent d’ac­cord pour dire que ce magné­tar pour­rait expliquer enfin la source des sursauts radio­élec­triques rapides (FRB). « Dans l’es­prit de la plupart des scien­ti­fiques, ce phéno­mène établit l’ori­gine des FRB comme prove­nant des magné­tars », explique l’as­tro­nome Shri­ni­vas Kulkarni, de Caltech.

Source : Space.com

PLUS DE SCIENCE