fbpx

Décou­verte de deux mondes poten­tiel­le­ment habi­tables dans notre galaxie

par   Suzanne Jovet   | 20 juin 2019
Crédits : Univer­sité de Göttin­gen / Astro­nomy & Astro­phi­sics

Une équipe inter­na­tio­nale d’as­tro­phy­si­ciens a décou­vert deux exopla­nètes semblables à la Terre. Situées autour de l’étoile de Teegar­den, à seule­ment 12,5 années lumières de nous, elles ont déjà été ajou­tées à la caté­go­rie des 19 exopla­nètes dont l’en­vi­ron­ne­ment est poten­tiel­le­ment habi­table, rapporte le maga­zine Natio­nal Geogra­phic.

Mise au jour en 2003 par la NASA, l’étoile de Teegar­den est l’une des plus petites connues. Elle est envi­ron dix fois moins chaude que le Soleil. La décou­verte de ses deux exopla­nètes a demandé 3 ans de recherche à l’Ob­ser­va­toire de Calar Alto, en Espagne, avec le téles­cope nouvelle géné­ra­tion de Carmenes. Teegar­den b et Teegar­den c « ressemblent aux planètes inté­rieures de notre système solaire », explique le direc­teur des recherches, Mathias Zech­meis­ter.

Crédits : Plane­tary Habi­ta­bi­lity Labo­ra­tory

Teegar­den b a 60 % de chance d’avoir une tempé­ra­ture comprise entre 0° et 50°C. Le mercure y avoi­sine proba­ble­ment les 28°C. Aussi a-t-elle obtenu l’in­dice de simi­la­rité avec la Terre le plus élevé jamais calculé. Teegar­den c, de son côté, a une tempé­ra­ture de surface plus proche de celle de Mars, soit envi­ron –47°C.

À l’oc­ca­sion d’une inter­view accor­dée au Guar­dian, M. Zech­meis­ter rappelle que ces exopla­nètes ne sont pas néces­sai­re­ment habi­tables. Les astro­nomes présument cepen­dant qu’elles pour­raient faire partie d’un système bien plus vaste.

Source : Natio­nal Geogra­phic

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE