fbpx

Denver dépé­na­lise les cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes par réfé­ren­dum

par   Mathilda Caron   | 9 mai 2019
Crédits : Lord Toran

Le 7 mai dernier, dans le Colo­rado, les habi­tants de Denver votaient pour dépé­na­li­ser les cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes. Les résul­tats publiés le même jour se sont avérés favo­rables à 51 % mais ils ne seront offi­ciels qu’a­près les élec­tions muni­ci­pales, le 16 mai prochain, rapporte le quoti­dien britan­nique The Guar­dian ce 9 mai.

La psilo­cy­bine, présente dans ces cham­pi­gnons, a notam­ment aidé Kevin Matthews, le direc­teur de la campagne Decri­mi­na­lize Denver, à surmon­ter sa dépres­sion durant plusieurs années. « Ce n’est pas quelque chose à prendre tous les jours », précise-t-il.

C’est après trois tenta­tives que le texte présenté par les orga­ni­sa­teurs de cette campagne pour le scru­tin a fina­le­ment été approuvé par les auto­ri­tés muni­ci­pales. Ces « pro-psilo­cy­bine » avaient recueilli plus de 8 000 signa­tures le jour du vote. Leur objec­tif premier est de faire en sorte que les consom­ma­teurs de cham­pi­gnons ne soient pas condam­nés.

Source : The Guar­dian

PLUS DE SCIENCE